Le 115 et la veille sociale

L’accroissement du sans-abrisme et du mal logement touche une population de ménages de plus en plus nombreuse et large (étudiants, familles, retraités, travailleurs pauvres…).

En Dordogne, chaque année, plus de 1 200 ménages sollicitent un hébergement d’urgence en raison de l’absence de toit, du danger de le perdre, ou bien du fait de la perte effective de celui-ci.

Pour répondre à ce contexte, l’ASD porte et coordonne un dispositif territorial et partenarial, de veille sociale et d’accueil des sans-abri.

Il comprend : le 115, les maraudes saisonnières, un lieu d’accueil de jour, un service d’accueil et d’orientation, l’hébergement d’urgence en hôtel.

Ces actions sont soutenues financièrement par les services de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations de la Dordogne. Elles reposent largement sur le concours de nos partenaires.

La cogestion et la coordination du 115

L’ASD assure la cogestion, en partenariat avec l’association SAFED, du numéro d’urgence 115 destiné aux personnes sans-abri ou menacées de l’être.

Les écoutants 115, 24 heures sur 24 et 365 jours par an, orientent les demandeurs vers des places d’hébergement d’urgence en fonction des places disponibles sur le département de la Dordogne

En outre, l'ASD est chargée de la coordination départementale du 115.

Les maraudes saisonnières

Pour aller au contact et établir un lien avec les personnes à la rue, l’ASD organise des maraudes composées d’un salarié et d’un bénévole. Ce binôme leur propose des places hébergement, des boissons, vêtements, couvertures, casquettes, pour se protéger du climat.

A partir du lien qu’il tisse progressivement avec les personnes rencontrées dans la rue, il tente de mieux évaluer leurs difficultés et besoins dans le but de leur offrir une solution d’accueil digne, recueillant leur adhésion et leur permettant d’engager un parcours d’insertion.

Le lieu d’accueil de jour des pyramides

En complément des maraudes, l’ASD gère un lieu d’accueil ouvert, 5 après-midis par semaine, aux personnes à la rue. Ce lieu, animé par un bénévole et un professionnel de l’action sociale leur propose :

  • un espace de convivialité et d’échange ;
  • des boissons chaudes ou fraiches selon les saisons ;
  • la presse locale et régionale ; 
  • l’accès à une douche et à une laverie pour leur linge ; 
  • la permanence de partenaires (CEID, ANPA, AIDES, Centre Hospitalier de Périgueux).

Le service d’accueil et d’orientation (SAO)

Les personnes à la rue sont pénalisées pour faire valoir et maintenir leurs droits sociaux. La permanence du SAO, les accueille sans rendez-vous dans le but de les aider à réaliser leurs démarches administratives :

  • élection de domicile ;
  • instructions des droits sociaux ;
  • demande d’aide d’urgence ;
  • évaluation sociale et orientation en matière d’hébergement et de logement de transition ;
  • appui en matière d’accès à l’emploi, à la formation et à la mobilité.

L’hébergement d’urgence en hôtel

Le parc d’hébergement d’urgence du département de la Dordogne n’est pas toujours en capacité, via le 115, de proposer une place d’accueil adaptée à la situation des personnes ou familles sans-abri, ou menacées de l’être.

Pour répondre à ces cas, l’ASD mobilise auprès d’hôteliers partenaires des chambres pour les mettre à l’abri de façon provisoire, le temps de trouver une solution d’hébergement ou de logement plus durable dans le cadre d’un accompagnement social.

Nos partenaires